Nouvelle adresse de mon site 

http://thierrydeparis.over-blog.com

 

J'ai 53 ans, je suis bi, actif , parisien

  J'ai une bite, ttbm de 20cm sur 5cm

Je recherche un passif de moins de 35 ans

 Tu veux voir mes photos clique sur ma bite

 

  Bug sur la messagerie de mon site

il faut m'écricre par Email à

contactezMoi-copie-1.png

Par thierrydeparis
Dimanche 17 juillet 2005 7 17 /07 /Juil /2005 00:00

Communauté : Gay infos

Le jouisseur prématuré joui juste avant, ou au moment de la pénétration ou une pipe, ou plus souvent très peu de temps après celle ci.
Dans quelques cas il peut  jouir même  en l’absence de toute stimulation directe du pénis (caresse, contact du corps de l’autre), par le seul fait d’une pensée ou d’une situation excitantes ! Il n'est pas rare qu'un homme jouisse pendant son sommeil, souvent pendant un rêve porno.

Ceci n'a rien à voir avec l'éjaculation prématurée, et n'est habituellement qu'une conséquence du fait qu'il ne jouisse pas assez souvent pour ses besoins (branle toi plus ou fait plus souvent l'amour)
Spontanément la plupart des hommes jouisse en moins de deux minutes s'ils n'apprennent pas à se retenir. la moyenne et de 11mn tout compris.
Le critère le plus important pour définir que la jouissance  survient avant que l'homme que son partenaire le souhaitent, et que ceci est responsable d'une frustration, le plaisir n'étant pas atteint, et  se ressentant médiocre .
Il en résulte une souffrance et souvent des perturbations de leur relation sexuelle.

On voit donc qu'il faut prendre en compte les besoins et attentes de son partenaire, et l'interroger à ce sujet.
Des hommes sont persuadés de jouir trop vite alors que leur partenaire est  satisfait.
Mais le plus souvent, une jouissance qui survient moins de deux minutes après la pénétration ou fellation est réellement trop rapide pour qu’il  ait complètement son plaisir. Il s'agit du problème sexuel le plus fréquent 30 %.
La plupart  jouissent trop vite.
Il n'y a pas lieu de s'en inquiéter.
Cela devient un problème quand la jouissance est prématurée lors de la plupart des rapports sexuels.

Il peut survenir à n'importe quel âge, mais elle est plus fréquente chez les jeune.
Sa survenue dépend cependant plus du caractère récent de l’ expérience sexuelle (par exemple nouveau partenaire, ou faire l'amour d’une façon, ou dans des conditions, jusque là inhabituelles) que de l'âge de l'homme.
Quelles sont les conséquences de la jouissance prématurée ?
Lorsqu'elle persiste, peut dégrader la fonction sexuelle tant de l'homme que de son partenaire.

Souvent le jouisseur prématuré se plaint d'une diminution ou d'une absence des sensations de plaisir au moment de la jouissance.
Dans quelques cas, il peut survenir  des difficultés à maintenir l'érection, et une diminution du désir sexuel : C'est souvent parce qu’il est tellement préoccupé d'essayer de contrôler sa jouissance qu'il s'empêche de se laisser aller au plaisir  sexuel.

Souvent il s’imaginent que la solution est de réduire le temps consacré aux préliminaires : Le résultat est que le partenaire n’est plus assez stimulé pour atteindre un état d’excitation suffisant : Ceci ne peut qu'accroître l'anxiété, et faire jouir l'homme encore plus vite.
Le partenaire risque aussi d'avoir des difficultés à atteindre l'orgasme, et cela réduira d'autant son plaisir.

Finalement cela conduit souvent à moins faire l'amour, ce qui fait aussi jouir plus vite. Il et donc pris dans un cercle vicieux qui aggrave progressivement leurs problèmes et dégrade la vie sexuelle.
Le jouisseur prématuré est très rarement causé par un problème physique ou une maladie.

La plupart  ont tendance à jouir rapidement lors de leurs premiers rapports. Certaines situations, en créant une tension nerveuse (manque de temps, crainte d'être surpris) empêchent de se détendre (par exemple a la pose de 12h  ou un rapport pendant que ses parents sont sortis, ou n'avoir pas d'autre endroit pour faire l'amour que le siège arrière d'une voiture...etc.).
Quand l'expérience sexuelle s'accroît, et quand le contexte dans lequel on peut faire l'amour permet de se sentir plus en sécurité, il devient plus facile d'apprendre à contrôler son la jouissance.

Les causes les plus fréquentes de l'échec d’apprentissage du contrôle de la jouissance sont donc le manque d'expérience et de fréquence des rapports, le fait que l’acte sexuel se déroule dans de mauvaises conditions, le fait d’être toujours tendu et crispé, de ne pas savoir se relaxer, le manque de confiance en soi d’anxiété, de sentiment de culpabilité, ou, facteur d'impression d'être un amant médiocre.

Tous ces sentiments négatifs se renforcent avec la répétition des échecs, ce qui renforce encore plus l'anxiété et la dégradation de la situation psychologique et sexuelle.
La peur de l’échec tend souvent à l’accélérer.
Toute remarque fait par le partenaire, parfois sans l'intention de blesser, aggrave encore plus les choses  qu il se sent humilié.

Comment puis-je dominer l'éjaculation prématurée ? ils parviennent d'eux-mêmes à dominer progressivement le problème .
Certains doivent voir un médecin spécialiste.
Dans un premier temps il faut parler de ce problème avec votre partenaire.
Parfois, bien ils pensent  jouir trop vite. Certains se forcent à jouir plus souvent, par exemple en se masturbant dans l'intervalle des rapports, ce qui leur permet d'être moins rapides.

De la même façon le fait d'avoir un deuxième rapport consécutif permet souvent de jouir moins vite. Mais ce ne sera pas toujours une solution, car il arrive un moment dans la vie, vers 35 ou 40 ans, ou plus tôt, ou l'on ne parvient plus à  avoir deux rapports consécutifs.

Dans certains cas, un simple entraînement peut suffire : Il consiste à stimuler le pénis en se masturbant, ou à le faire stimuler par son partenaire (fellation), et à interrompre toute stimulation avant le moment où il devrait jouir.
Puis on attend 30 à 60 secondes, et on recommence de nouveau la même stimulation du pénis en s'arrêtant encore une fois juste avant de jouir.

Il faut répéter cette série de stimulations suivie de pauses puis de reprises de la stimulation 5 ou 6 fois avant de s'autoriser à jouir.
Au début, on fait cette sorte d'exercice chaque fois qu'on se masturbe soi-même ou qu'on a une relation sexuelle avec son partenaire. De plus, si vous jouissez avant qu'il joui, il est très important que vous repreniez les caresses après l'éjaculation de façon à vous efforcer de lui procurer tout de même la jouissance par ces caresses, ce qui sera beaucoup mieux que de lui tourner le dos après avoir joui.


La plupart des produits qui sont proposés dans ces conditions n'ont pas été étudiés sérieusement, et il n'y a aucune garantie d'efficacité.
Il faut consulter votre médecin traitant peut vous aider efficacement s'il s'intéresse aux problèmes de sexualité. Sinon il peut vous envoyer chez un spécialiste sexologue ou andrologue.

 

 Différents traitements peuvent vous aider : des sexologiques, sexotherapie (qui nécessite la participation de votre partenaire et comporte des entretiens avec le couple, et un programme d'exercices à faire à la maison pour mieux communiquer physiquement et apprendre à se contrôler), relaxation. On peut également appliquer sur le gland différents produits sous forme de gel ou de spray ou « pommade ELMA en pharmacie,  en mette une noisette sur le frein 10 a 20mn avant », qui sont capables de diminuer la sensibilité, et préservatif avec retardeur.

De plus en plus souvent aujourd’hui, on emploie différents autres médicaments qu'on prend sous formes de comprimés, et qui sont actifs sur le système nerveux, permettant de se retenir plus longtemps.
C’est particulièrement le cas de plusieurs médicaments anti-dépresseurs.
On les utilise non pas parce que les jouisseurs prématurés sont déprimés, mais parce qu’on s’est aperçu que, outre leur action antidépressive, ces médicaments retardaient la jouissance.
On peut aujourd’hui améliorer  des cas.


Moi quant je vois que je ne suis pas en grandes forme, (et oui je suis un humain) je mets un cockring, mais ça fait mal (petit) donc je le fabrique moi  même avec un préservatif que je  trou et voila, très éfficace et pas chère


j'ai trouvé un tres bon site sur le sujet


 

 

Publié dans : Divers - Voir les 1 commentaires
Par thierrydeparis
Mardi 12 juillet 2005 2 12 /07 /Juil /2005 16:46

Communauté : Gay infos
VOICI MON LIVRE D'OR DE MON SITE  


                                        tu  peux laisser un message sur mon livre d'or

 
MERCI thierrydeparis
Publié dans : Divers - Voir les 347 commentaires - Ecrire un commentaire
Par thierrydeparis
Jeudi 7 juillet 2005 4 07 /07 /Juil /2005 15:07

Communauté : gay video

video gay bizarre de 3 min

 

Publié dans : Bizarre gay - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Par thierrydeparis
Vendredi 1 juillet 2005 5 01 /07 /Juil /2005 00:00

Le drapeau doit son origine à l'artiste Gilbert Baker de San Francisco qui s’inspire des symboles propres au mouvement hippie et du drapeau à cinq couleurs utilisé par les groupes pour la défense des droits des Noirs.

 

Il conçoit le drapeau arc-en-ciel  avec l’aide de 30 personnes 2 énormes drapeaux pour répondre aux besoins de la communauté gaie et lesbienne qui désire un symbole pour l’identifier. Baker et trente bénévoles taillent, cousent et teignent à la main deux énormes drapeaux. A l’origine, les drapeaux comportaient huit bandes de couleurs différentes: le rose vif, le rouge, l'orange, le jaune, le vert, le turquoise, l'indigo et le violet.

-  le rouge pour la vie.

-  l’orange pour la réconciliation ou la guérison.

-  le jaune pour le soleil.

-  le vert pour la nature.

-  le turquoise (couleur disparue depuis) pour l’art.

-  l’indigo pour l’harmonie.

-  le violet pour l’esprit de communauté.

-  le rose (couleur disparue depuis) pour le sexe.

 Ces drapeaux ont été utilisés pour la première fois en 1978 lors du défilé de la journée de liberté gaie et lesbienne de San Francisco.

         

 

Publié dans : Divers - Voir les 0 commentaires
Par thierrydeparis
Vendredi 1 juillet 2005 5 01 /07 /Juil /2005 00:00

Les garçons ont deux zones qui peuvent être considérées comme  semblable au point G des femmes : la prostate, glande située autours de l'urètre, qui ne peut être excitée qu'en passant par l'intérieur du cul, et le corps spongieux, partie inférieure de la bite  qui reste souple même en érection. C'est dans ce corps spongieux que chemine aussi l'urètre. Le massage de cette partie de la bite peut entraîner un orgasme différent  du gland.


     gode speciale(g spot pour la prostate ~ 60Euro)






 




comment   bien faire la sodomie !


Si tu peux, va aux toilettes avant, pour évacuer tes matières fécales. c'est  mieux   surtout si c'est fait  ça sans capote(attention au sida)

Les deux meilleures positions pour une sodomie pour moi:  coucher sur le ventre et assis dessus

Avant la pénétration, fait des caresses variées et des approches  de l’anus, puis un massage plus appuyé avec le doigt pour détendre le  cul.

Après, il est conseillé d’insérer un doigt doucement et lentement sur quelques centimètres, en arrêtant un instant si une douleur se fait sentir (surtout s' il a des hemorroïdes). Le doigt sera enduit d’un gel lubrifiant a base d'eau, pour le prevervatif. sois à l’écoute de ton partenaire, soit doux et sans, empressement et en douceur(un peu d'amour que diable)tourne le lentement en effectuant de petits mouvements de va et vient de quelques centimètres.

Lorsque ton partenaire se sentira prêt pour la pénétration, met une capote et avec du lubrifiant sur ton sexe et sur son anus. Attention, il faut utiliser un gel non gras  avec la capote.

La pénétration doit se faire lentement, en  arrêtant si ton partenaire ressent une petite douleur, mais sans te retirer. Dans ce cas, dit à ton partenaire de respirer à fond en se décontractant. Si la douleur est trop intense, retirez-toi doucement et attend une minute avant une nouvelle tentative. En cas de nouvelle douleur, n'insiste pas ! essaye une autre fois, Par contre si tout se passe bien, tu peux alors effectuer quelques mouvements de va et vient, sans brutalité, en restant à l’écoute de votre partenaire, mais aussi tout à votre plaisir partagé.

Le retrait de votre sexe doit toujours se faire très lentement  tenir le preservatif et en douceur surtout si tu as joui.

Enfin il est assez fréquent qu'il ressente, dans l’heure qui suit le retrait, une envie pressante d’aller à la selle avec des petites coliques( du au gel).

Maintenant  que tu as appris l’essentiel  de cette pratique,  oublie tout ce côté technique pour te concentrer sur le contexte de l'amour

 

Publié dans : Divers - Voir les 3 commentaires

Boutique gays

                                 

 

 

gode 2

Liens gays

Rechercher

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés